Le printemps en MTC

Les saisons dans le Huand Di Nei Jing

Les 4 saisons (CHUN – Le printemps, XIA – L’été, QIU – L’automne, DONG – L’hiver) sont développées avec un descriptif de toute l’hygiène de vie qu’il serait bon de mettre en place pour assurer à notre corps et à notre esprit un équilibre fondamental de base permettant de prévenir toutes les maladies et autres désagréments de la vie.

Les saisons dans le Huand Di Nei Jing

La Médecine Traditionnelle chinoise tire une grande partie de son savoir d’une série d’encyclopédies réunies sous le nom de HUANG DI NEI JING (classique de l’Empereur Jaune).Dans une de ces encyclopédies, le SUWEN, un chapitre traite des saisons :  « Accommoder les esprits aux 4 souffles des saisons »  Ch. 2 du SU WEN.

Les 4 saisons (CHUN – Le printemps, XIA – L’été, QIU – L’automne, DONG – L’hiver) sont développées avec un descriptif de toute l’hygiène de vie qu’il serait bon de mettre en place pour assurer à notre corps et à notre esprit un équilibre fondamental de base permettant de prévenir toutes les maladies et autres désagréments de la vie.

D’autres encyclopédies chinoises développent longuement des principes saisonniers d’hygiène de vie (YANG SHENG FA) comme le JIA YI KING dans son chapitre 1 : « On doit se conformer aux variations climatiques des 4 saisons pour faire face au froid et à la chaleur, contrôler sa joie et sa colère afin de vivre dans la paix et se soumettre aux lois YIN YANG pour équilibrer la force et la faiblesse. Si l’homme se conduit de cette façon, les bizarreries perverses ne pourront jamais prendre naissance en lui. Sa longévité naturelle est assurée »

PREMIERE PARTIE : LE PRINTEMPS – Réveiller l’énergie du printemps par la mTC

C’est le début d’une nouvelle année, l’hiver se termine, les jours commencent à grandir chaque jour un peu plus et le froid de l’hiver va laisser sa place à une renaissance de la terre, des plantes, des arbres, des fleurs.

Les jours grandissent d’environ 3 minutes quotidiennement, c’est une période de croissance et nous allons harmoniser notre corps avec les énergies du printemps, en adaptant notre alimentation et en évitant les excès de colère, les mouvements d’humeur, tout comme les excès de joie ou de peine.

La terre s’éveille, la végétation reprend vie, commence à fleurir, les fruits mûrissent, les plantes apparaissent.

Après la période hivernale, il est bon de songer à réveiller progressivement son corps en le débarrassant des toxines accumulées et des kilos superflus.

A l’instar de la nature qui reste prudente face aux possibles  intempéries, il ne faut pas perturber l’énergie du foie (et la vésicule biliaire). Le foie et la vésicule biliaire sont les deux organes sur lesquels nous pouvons nous concentrer sur cette saison. Un foie fatigué donnera une  mauvaise circulation de l’énergie dans notre corps, ce qui pourra se manifester par des troubles digestifs, nausées, migraines, congestion, jambes lourdes…

Pour passer un printemps en pleine forme, dans un corps renouvelé de ses énergies, c’est la période idéale pour une détoxification efficace de ces deux organes. Même si les excès n’ont pas été de mise pendant les fêtes de fin d’année, une diète permet d’évacuer la « chaleur » accumulée dans le corps durant l’hiver, et le nettoyage hépatique est une constante que l’on retrouve dans toutes les cultures. Détoxifier… le mot ne doit pas faire peur ! Car si vous ne bichonnez pas votre foie maintenant, vous risquez d’être confronté  plus tard à divers désagréments : allergies saisonnières exacerbées (rhume des foins), déchirures musculaires dès le premier entraînement sportif, conjonctivites (le foie en énergétique chinoise gère aussi l’état de vos yeux), nervosité et irritation, car une des émotions reliées au foie est la colère, mauvais sommeil chargé de cauchemars, grande fatigue générale.

Retour à la liste des actualités