L’été en MTC

Juin, Juillet et Août

De quelle manière nous nous « reposons » durant cette saison ? En y regardant de plus près, nos vacances ou nos rythmes de vie sont en réalité surtout composés de voyages, de marches, de nages, d’activités touristiques, de découvertes de pays ou de régions … ou de mouvements, de rencontres et d’extérieur.

L’énergétique chinoise se base pour une grande partie sur 12 organes principaux dont il convient de prendre soin pour préserver sa santé et sa vitalité. C’est pour cette raison que la logique saisonnière est particulièrement importante.

Chaque organe (précisément couplé deux à deux) a son propre rythme annuel avec une saison où il se remplit d’énergie (plénitude saisonnière), énergie qui décline la saison suivante pour atteindre son vide saisonnier six mois plus tard et pour à nouveau se remplir et ainsi de suite. Plénitude et vide énergétique ne sont pas ici pathologiques mais relèvent juste du cycle saisonnier : il est normal et bon que tel organe soit en plénitude énergétique lorsqu’il est dans sa saison et en vide six mois plus tard.

L’été…

De quelle manière nous nous « reposons » durant l’été ? En y regardant de plus près, nos vacances ou nos rythmes de vie sont en réalité surtout composés de voyages, de marches, de nages, d’activités touristiques, de découvertes de pays ou de régions … ou de mouvements, de rencontres et d’extérieur.  Ainsi, l’été n’est donc pas véritablement consacré au repos – qui a plutôt trait à l’hiver et à ses envies de cocoonning devant un bon feu et à la lueur des bougies – mais à toutes ces activités qui nous mettent en mouvement, qui nous pousse vers l’autre ou vers l’inconnu, en tout cas vers ce qui est extérieur à nous (d’un point de vue culturel, humain, géographique etc.), mouvement centrifuge caractéristique du yang.

Et c’est bien cette énergie yang qui nous animent durant cette saison de l’été et qui nous entraîne au rire, à danser, à communiquer avec les autres, que ce soit avec ses amis, sa famille ou lors d’événements culturels et musicaux qui ponctuent cette saison estivales. Nous avons la liberté de vivre et exprimer cette vitalité débordante dont il serait dommage de se priver.

Juin…

En Juin l’énergie de l’organe FOIE doit se REPOSER et on diminuera la
saveur ACIDE. On consommera plus de légumes verts, la chair des volailles et les poissons. On évitera donc les fruits acides, les yaourts, les sauces tomates, les oseilles, le vinaigre, les condiments acides…
On augmente la saveur amère subtile avec du riz long, du riz sauvage,
de la chicorée, du seigle, du sarrasin, des algues, de la laitue, des
échalotes, de la viande de mouton. On évite les aliments trop froids,
liquides, générateurs de glaires comme les yaourts, les fromages, le riz.

Juillet…

En Juillet l’énergie du FOIE est faible alors que la rate a une énergie forte. On fait attention aux boissons et aux aliments dont on contrôle la quantité puisque la rate est déjà en plénitude.
On diminue la saveur douce (moins de pâtes, féculents, carottes, confiture, sucre, les pâtisseries…)
On augmente la saveur salée avec des lentilles, du poisson, du soja…

Août…

En Août, on diminue la saveur piquante et on augmente la saveur salée pour aider le Poumon et soutenir/préparer les REINS. Au mois d’août le poumon à une énorme énergie. Comment augmenter le salée sans saturer les reins : consommation de blé, huîtres, saumon, poulet, agneau, soja, oeufs, pommes, raisins, noix, aromates.
On diminue aussi la saveur piquante car on veut soutenir le poumon :
pas de poivre, gingembre, ail, moutarde, piment, alcool.
Aliments conseillés : navet chinois, carottes, tofu, pois, avoine, orge, dorade, caille, pintade, crabe, mulet, anguille, pieuvre, fromage de chèvre ou de brebis. Et encore : riz, pomme de terre, figues, persil.

Retour à la liste des actualités