Reconnaissance

Des préceptes millénaires...

Reconnaissance de la MTC en Europe

La plupart des pays européens reconnaissent aujourd’hui la Médecine Traditionnelle Chinoise ( Allemagne, Angleterre, Belgique, Danemark, Espagne Irlande, Pays-Bas, Portugal, Suède, Suisse, …). Une reconnaissance bien méritée…

Nos formations, même si elles ne procurent pas un « diplôme » reconnu en France, permettent d’exercer dans la Communauté Européenne en fonction des équivalences et dans notre pays tant qu’elles n’interfèrent pas avec les législations en vigueur.

L’OMS a même réévalué en ce sens sa stratégie établie au début des année 2000.

Stratégie de l’OMS, Organisation Mondiale de la Santé

En effet, l’OMS soutient les états membres dans la mise en place d’une intégration de la MTC trop souvent sous-estimée selon elle. Sa stratégie 2013-2014 en faveur de la MTC devrait donc permettre une homogénéité de ces pratiques.

En France, France Stratégie (anciennement Centre d’Analyse Stratégique qui conseille le Premier Ministre dans son rôle décisionnaire), est un institut d’expertise préconisant la création d’un Label de Thérapeute en pratique non-conventionnelle. Cependant, la France ne fait aucune démarche pour connaitre la MTC.

Malgré tout cela, la pratique de ces préceptes millénaires en France reste une tolérance pour les non-médecins et l’exercice de cette profession est en attente d’une réglementation claire qui permettrait d’homogénéiser notre profession et ainsi de répondre à la modernisation du système de santé qui intègrerait des pratiques d’horizons différents.

Tolérance en France

Notre gouvernement, par l’intermédiaire de son Ministre de la Santé va pourtant dans ce sens. Marisol Touraine, actuelle ministre de la santé, dit elle-même, pour présenter sa loi de modernisation de la santé : « Notre système de santé est performant mais inéquitable, c’est pourquoi il est indispensable de le moderniser. La loi santé s’articule autour de 3 axes : prévenir avant d’avoir à guérir, faciliter la santé au quotidien et innover pour consolider l’excellence de notre système de santé. » Nous pouvons donc imaginer à juste titre que notre profession de praticien en énergétique chinoise devrait être en première ligne puisque la pratique de la MTC s’inscrit dans ces mêmes axes : prévenir la maladie, laisser le choix au patient pour son traitement et innover continuellement.

Principe de prévention des MAC (Médecines alternatives complémentaires)

La Médecine Traditionnelle Chinoise se doit d’être considérée non comme une médecine de première intention mais comme une Médecine Alternative complémentaire (MAC) dont le principe souverain  est de prévenir la maladie avant que les pathologies ne surviennent.

Le second principe fondamental de l’énergétique chinoise est aussi d’être une pratique simple d’accès et peu couteuse, ce qui en fait une pratique préconisée par le Dr. Margaret CHAN, la Directrice Générale de l’OMS qui souhaite une reconnaissance de nos professions en décrivant l’énergétique chinoise comme un soin « proche des gens, facile d’accès et financièrement abordable » et d’ajouter dans son rapport décrivant la Stratégie de l’OMS pour la médecine traditionnelle pour 2014-2023 :  » Je suis persuadée qu’elle sera un outil précieux pour les pouvoirs publics, les autorités chargées de la planification des systèmes de santé et les professionnels de santé, et surtout qu’elle sera profitable aux personnes cherchant à recevoir le soin adéquat, du bon praticien, au bon moment. »

Prix Nobel de Médecine en 2015

Enfin, sur le troisième point, force est de constater aujourd’hui que la MTC innove continuellement. Nous en avons pour preuve le Prix Nobel de Médecine 2015 décerné à YOUYOU TU pour avoir isolé un extrait végétal de la pharmacopée chinoise ayant une action efficace sur le paludisme.